vie locale lagnieu

vie locale lagnieu

Retraites et Sécurité Sociales dans le colimateur

Les agences de notation internationales et le FMI préparent notre futur programme Présidentiel

PARIS (Reuters) - vendredi 10 juin 2011 13h55

L'agence de notation Standard and Poor's pourrait remettre en cause la note "triple A" de la France à l'horizon 2020 si celle-ci n'amplifie pas la réduction de ses déficits et ne mène pas de nouvelles réformes de la Sécurité sociale.

Dans une étude sur le vieillissement de la population publiée vendredi, S&P souligne en revanche que le AAA pourrait être maintenu jusqu'en 2050 si la France parvient à équilibrer ses comptes publics en 2016, toutes choses égales par ailleurs.

La note AAA accordée à la France par les trois principales agences de notation internationales lui permet d'emprunter à des taux avantageux sur les marchés financiers pour couvrir ses déficits et refinancer sa dette publique.

"Si les autorités françaises ne poursuivent pas la réforme du système de retraites, ne continuent pas de modifier le système de Sécurité sociale et ne consolident pas la situation budgétaire face à la hausse des dépenses de santé et de retraites, il est peu probable que Standard and Poor's maintienne sa note AAA", lit-on dans cette étude.

Mais en l'absence de progrès supplémentaires, la situation des finances publiques de la France serait plus proche de celle d'un pays noté AA en 2020, d'un A en 2025, d'un BBB en 2030 et d'un pays noté en catégorie spéculative avant 2040, dit l'étude.

Les auteurs pensent que le gouvernement français poursuivra dans la voie de la réduction du déficit public, qu'il prévoit pour l'instant de réduire à 5,7% du produit intérieur brut fin 2011, 4,6% fin 2012, 3,0% fin 2013 et 2,0% fin 2014.

Le gouvernement français prévoit que le rapport dette publique/PIB commencera à baisser à partir de 2013. Ce ratio atteindrait selon lui 84,6% du PIB en 2011, 86,0% en 2012, 85,6% en 2013 et 84,1% en 2014.

Si rien n'est fait, S&P estime que la dette gonflerait au contraire pour atteindre près de 370% du PIB en 2050.

Le FMI le disait déjà en mars 2010 :

Le FMI plaide pour des mesures d'austérité dès l'an prochain

dimanche 21 mars 2010 15h04

 PEKIN (Reuters) - Les pays développés avec des déficits publics élevés doivent commencer dès aujourd'hui à préparer leurs opinions publiques aux mesures d'austérités qui seront nécessaires à partir de l'an prochain, a estimé dimanche le numéro deux du Fonds monétaire international.

Selon John Lipsky, directeur général adjoint du FMI, l'ampleur des ajustements qui vont devoir être mis en œuvre est si vaste qu'ils risquent de se traduire par un recul des allocations santé et retraite, une réduction des dépenses publiques et une hausse des impôts.

 

De Gaulle, lors de la conférence de presse tenue le 28-10-1966 à l'Élysée a déclaré : "La politique de la France ne se fait pas à la corbeille".( corbeille ancienne appellation de la bourse à cette époque).

 

Si De Gaulle revenait parmi nous il pourrait constater que ce sont les financiers  du FMI et les agences de notation internationales qui font la politique de la France !

he who pays the piper calls the tune

Qui paie le bal mène la danse



12/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres