vie locale lagnieu

vie locale lagnieu

Prime "exceptionnelle" aux sénateurs.

Prime de 3531€ pour les sénateurs

AFP
05/07/2011 | Mise à jour : 19:51

Le Sénat a décidé d'attribuer fin juin une prime exceptionnelle de 3531,61 euros aux sénateurs, selon un document de la questure consulté aujourd'hui.

Cette somme correspond, selon le document, "à un rattrapage exceptionnel sur un complément d'Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) versé en une seule fois fin juin".

Un sénateur touche une indemnité de base mensuelle de 5.514,68 euros bruts, à laquelle s'ajoute une indemnité de résidence de 165,44 euros et une indemnité de fonction de 1420,03 euros, soit 7100 euros brut au total. A cette somme s'ajoute l'IRFM d'un montant de 6240,18 euros par mois au 1er mai 2011, destinée à "faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice du mandat".

Les dignitaires, présidents, vice-présidents, questeurs et secrétaires disposent d'une indemnité supplémentaire. Cette indemnité est de 5170 euros brut par mois pour les questeurs qui touchent chacun, en plus, des frais de représentation de 11.600 euros par an.

 

Et ma rengaine habituelle stop au cumul des mandats, ou à l'extrème rigueur deux mandats MAIS une seule et unique indemnité au choix de l'intéressé. Bon, faut pas réver ce n'est pas demain que députés et sénateurs vont faire ce genre de sacrifice. Les sacrifices sont réservés au peuple d'en bas. ( NDR)

 

Dernière minute :

 

Bel pour l'annulation de la prime sénateur


08/07/2011 | Mise à jour : 15:03 Le Figaro.fr

 Le président du groupe socialiste au Sénat, Jean-Pierre Bel, a demandé aujourd'hui dans un communiqué, l'annulation de "la prime exceptionnelle" attribuées aux sénateurs et que ces derniers la remboursent "immédiatement".

Jean-Pierre Bel "considère que la décision d'attribuer cette "prime" est malvenue et que celle-ci n'aurait jamais du être versée", ajoute le communiqué.

Jean-Pierre Bel "demande à ce que la décision prise soit annulée et que cette prime, qui n'a jamais été demandée, soit immédiatement remboursée".

Le président du groupe est depuis lundi en déplacement en outre-mer, à la Réunion et à Mayotte, a-t-on indiqué au groupe.

Le Sénat a décidé d'attribuer 3.531,61 euros aux sénateurs, somme correspondant, selon un document de la questure parvenu à l'AFP, "à un rattrapage exceptionnel sur un complément d'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) versé en une seule fois fin juin".

La publication de cette information est intervenue après les révélations du site Mediapart sur des notes de frais douteuses d'un des trois questeurs, le sénateur PS Jean-Marc Pastor, et la publication par ce dernier d'un faux communiqué de soutien de Gérard Larcher.

Jeudi, le président centriste de la commission des Finances, Jean Arthuis, la sénatrice PS Nicole Bricq et le président du groupe centriste François Zocchetto ont annoncé qu'ils refusaient cette prime. Dans la foulée, M. Arthuis a écrit au président du Sénat pour lui demander l'annulation.

M. Larcher, qui avait justifié cette prime mercredi soir sur Public Sénat en soulignant que "la démocratie, ça a aussi un prix", a, après avoir reçu la lettre de M. Arthuis, demandé jeudi une réunion de la questure avant la fin de la session extraordinaire prévue le 13 juillet pour annuler cette décision.

La suite au prochain numéro... où après le 14 juillet! (NDR)

"Saisi par le président du Sénat, le conseil de Questure a décidé, lors de sa réunion du mardi 12 juillet 2011, de retirer sa décision du 15 juin 2011 de verser un complément d'ajustement de l'indemnité représentative de frais de mandat des sénateurs", énonce un communiqué.

 

Heureusement, il reste quelques journalistes qui font leur travail, sinon... Ces "pauvres sénateurs" étaient contraints et forcés d'empocher la prime exceptionnelle. Les journalistes et les blogueurs sont des gens sans coeur ! (NDR)

 

 


07/07/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres