vie locale lagnieu

vie locale lagnieu

Les docteurs Diafoirus au chevet de la Grèce

La Grèce tranche dans les retraites, les salaires et les emplois des fonctionnaires

LEMONDE.FR avec Reuters et AFP | 21.09.11 | 12h51   •  Mis à jour le 22.09.11 | 17h31

 

C'est un énième plan d'austérité, censé permettre le déblocage d'une sixième tranche d'aide internationale et éviter le défaut de paiement qui menace la Grèce. Le gouvernement grec assure en tout cas que ce plan permettra au pays de se conformer au plan de sauvetage de l'UE et du FMI jusqu'en 2014. Et de le maintenir dans la zone euro. Dévoilé mercredi 21 septembre, ce nouveau tour de vis budgétaire n'a pas manqué d'attiser l'inquiétude de la population. Premières mesures annoncées :

 

  • Les retraites supérieures à 1 200 euros par mois seront réduites de 20 %. De même pour les retraites des fonctionnaires parties avant 55 ans, également diminuées.
  • Trente mille fonctionnaires seront concernés par un programme de "mise en réserve" cette année. A savoir qu'il leur sera versé 60 % de leur salaire et qu'ils auront douze mois pour trouver un nouvel emploi dans le secteur public, sous peine de perdre leur emploi.
  • Le seuil de non-imposition sera abaissé à 5 000 euros de revenu annuel, contre 8 000 euros, et même 12 000 avant juin.
  • La nouvelle taxe sur l'immobilier, hautement impopulaire dans un pays où 70 % des personnes sont propriétaires, sera prolongée jusqu'en 2014. Elle devait à l'origine expirer l'an prochain.
  • Les réformes et les privatisations seront accélérées.
  • Un projet de loi "sur la fiscalité doit être voté au Parlement d'ici fin octobre pour corriger les inégalités et les injustices du système qui dominent depuis des décennies", a indiqué le porte-parole du gouvernement, Ilias Mossialos.

Les nouvelles mesures d'austérité interviennent alors que la Grèce va connaître sa quatrième année consécutive de récession en 2012, avec un recul de l'économie estimé à 2 %, alors que cela devait être l'année du retour de la croissance.

 

J'observe que les armateurs Grecs ( les plus grosses fortunes) ainsi que l' église orthodoxe ( première propriétaire foncière) sont épargnés par ces mesures comme par les précédentes... Le premier ministre Grec Geórgios Andréas Papandréou est aussi   président du Mouvement socialiste panhellénique (PASOK), depuis 2004 et de l'Internationale socialiste (IS), depuis 2006.

Au fond ça soulage de voir que les "socialistes" Grecs défendent si bien la veuve et l'horphelin!! ( NDR)

 

 

 

Légende de la caricature de DAUMIER "Primo saignare, deinde purgare, postea clysterium donare.
D'abord saigner, ensuite purger, postérieurement seringuer. "

 



23/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres