vie locale lagnieu

vie locale lagnieu

Les dernières nouvelles d'OVADE

 

Ovade : réponse le 19 mai

 LE PROGRES Publié le 18/04/2011 à 00:00

Suite aux injonctions de la cour des comptes, Organom (*) a chargé un cabinet d’experts « d’interroger » le projet d’usine de méthanisation Ovade. Examiner son opportunité et sa rentabilité notamment. L’expertise livrera tous les scénarios possibles. La décision finale reviendra au comité syndical du 19 mai : de l’abandon pur et simple du projet, à sa poursuite sous réserve de modifications.

 

Le conseil général doit plancher sur un nouveau plan d’élimination des déchets ménagers

 LE PROGRES Publié le 18/04/2011 à 00:00

 

Quel avenir pour l’usine de méthanisation Ovade, sur le site de la Tienne, à Viriat ? / Photo DR

Aujourd’hui, le conseil général inscrira 200 000 euros pour refaire son plan

 

Première session du conseil général renouvelé aujourd’hui. Dans la pile des dossiers, l’un est particulièrement attendu. On se souvient que le tribunal administratif de Lyon a, le 26 janvier, prononcé l’annulation du plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés (PDEDMA) révisé en 2009. Donc, retour à la case départ. Celle de 2002, avant le projet de méthanisation, du temps où l’on envisageait de construire un incinérateur à Viriat ! Inconcevable en 2011. D’où l’obligation de fixer, précisément cette fois, les lignes de la politique départementale.

Par décision modificatrice, le conseil général inscrira aujourd’hui 200 000 euros pour la révision du plan, dont 20 000 euros en crédit de paiement 2011.

Quel avenir pour l’usine de méthanisation Ovade ? Et l’extension/réhabilitation du site de Vaux ? Pour quels tonnages ? Est-il besoin d’une « unité de valorisation » pour les déchets hautement combustibles ? Si oui, où la poser ? Sachant qu’aucun élu ou riverain ne souhaite voir installer un incinérateur à sa porte. La remarque vaut pour le troisième et hypothétique centre de stockage.

C’est pour avoir laissé toutes ces questions en suspens que le conseil général s’est fait retoquer par le juge. Il devra - enfin - trancher, au risque de provoquer les levées de boucliers qui accompagnent chaque décision en la matière. D’abord rédiger un cahier des charges, puis lancer un appel d’offres aux bureaux d’études. Et c’est reparti pour un tour… à 200 000 euros.

M. D.

 

LE PROGRES 19/04/2011

VITE. Incinérateur ou usine de méthanisation ? On repart à zéro...

 

Retoqué par le tribunal administratif suite à la plainte d’un riverain de la décharge de Vaux, au Plantay, le plan départemental d’élimination des déchets doit être revu. Le conseil général a voté hier sa révision, malgré 13 abstentions.

Mais le projet Ovade, l’usine de méthanisation, qui n’était pas visé par le tribunal administratif, risque, du coup, d’être remis en cause par ses détracteurs, en tout cas un, Jean Chabry, qui a dénoncé « les errements », du syndicat Organom et pense que la méthanisation « ne fonctionne pas » et que Ovade risque d’être « le plus grand flop financier » du département.

Rachel Mazuir lui a rappelé les dégâts commis par les incinérateurs d’autrefois. Il a cependant estimé que les incinérateurs scandinaves fonctionnent bien : « Aujourd’hui, il y a un niveau de sécurité qu’il n’y avait pas avant. Mais je ne peux pas dire que c’est la panacée ». Pour lui, les priorités sont « l’optimisation du tri, la méthanisation, l’enfouissement des inertes et la valorisation des hauts PCI ». Un bureau d’étude sera recruté, avec un budget de 200 000 euros.

 

Encore beaucoup d'argent dépensé pour justifier un projet inepte qui va plomber un peu plus les comptes des contribuables. Une seule solution pour réduire la facture, un plan AMBITIEUX de gestion des déchets SANS OVADE ET AVEC LE PROJET DE REDUIRE LA QUANTITE D'OMR. (ndr)



21/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres