vie locale lagnieu

vie locale lagnieu

Le bankster HSBC lave plus blanc.

Argent sale: la justice américaine enquête sur des activités de HSBC au Mexique


WASHINGTON - La justice américaine enquête sur le rôle de la banque britannique HSBC dans une affaire de blanchiment d'argent sale pour des cartels de drogue mexicains, rapporte le samedi le New York Times.

Citant des sources anonymes proches du dossier, le quotidien new-yorkais indique aussi qu'un autre volet de l'enquête vise à savoir si HSBC a contourné les lois américaines en transférant de l'argent via sa filiale aux Etats-Unis pour des régimes auxquelles Washington a imposé des sanctions comme l'Iran, le Soudan et la Corée du nord.

En juillet, la filiale mexicaine de la banque britannique HSBC, Grupo Financiero HSBC (HSBC Mexico), avait payé une amende de 379 millions de pesos (22,93 millions d'euros) imposée par la CNBV, gendarme mexicain du secteur financier, pour des défaillances dans la lutte contre le blanchiment d'argent.

Les infractions, qui remontent aux années 2007 et 2008, portent sur la déclaration tardive de 1.729 transactions suspectes, sur l'absence de déclaration de 39 transactions suspectes et sur 21 défaillances administratives, a précisé HSBC dans son communiqué.

En juillet toujours, la première banque britannique avait présenté publiquement ses excuses devant une commission d'enquête du Sénat américain, pour avoir manqué de vigilance face à de possibles opérations de blanchiment d'argent.

Selon un rapport sénatorial accablant, HBUS --filiale américaine de HSBC-- a notamment réalisé en six ans 16 milliards de dollars de transactions secrètes avec l'Iran, et sa filiale mexicaine a transféré 7 milliards de dollars vers HBUS entre 2007 et 2008 qui pourraient être de l'argent des cartels mexicains de la drogue.

Selon le New York Times, HSBC, qui veut résoudre au plus vite cette affaire, a approché les autorités américaines dans l'espoir de parvenir à un accord à l'amiable en septembre.

Mais il y a de fortes chances qu'un compromis n'intervienne pas dans les prochains jours, ont indiqué au NYT de hauts responsables américains.

Lors de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre, fin juillet, HSBC a annoncé avoir passé pour deux milliards de dollars de provisions, en prévision d'amendes aux Etats-Unis pour son rôle dans le blanchiment d'argent et du dédommagement de clients au Royaume-Uni.

HSBC


(©AFP / 25 août 2012 13h55)

 

Et aussi:

//www.rfi.fr/economie/20120825-hsbc-banque-blanchiment-argent-sale-iran-soudan-britannique-coree-nord

 

Cinquième banque mondiale par sa capitalisation boursière et première banque britannique, HSBC a bien des ennuis avec la justice américaine. Selon un rapport du Sénat américain, la filiale de HSBC aux Etats-Unis aurait réalisé en six ans 16 milliards de dollars de transactions avec l'Iran, pays frappé de sanctions par les Etats-Unis et donc interdit de relations financières. D'autres pays à l'index comme le Soudan et la Corée du Nord seraient également concernés.



27/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres