vie locale lagnieu

vie locale lagnieu

Intouchables et exclus du scrutin

Ce témoignage d’Isabelle sur facebook m’a profondément touché, je vous le soumets pour que vous fassiez vous aussi l’écho de cette injustice.

 

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES : UN SCANDALE!

Peu d'entre vous connaissent ma situation, mais pour faire court, je suis bloquée dans un fauteuil roulant depuis un accident survenu en Octobre 2010.

Dimanche nous allons élire notre futur Président de la République pour 5 ans.

Aujourd'hui, ce droit civique, on me le retire, parce que je suis handicapée et que je ne peux pas me déplacer aux urnes.

Une procuration est bien prévue pour les personnes absentes, ou dans l'impossibilité de se déplacer.
Seulement ce que nous ne savons pas, c'est que cette procuration ne peut être confiée qu'à une personne résidant dans la même ville que vous.
Autrement dit, si vous vous retrouvez, comme moi, loin de vos proches, vous devrez vous résigner à confier vos opinions politiques à un tiers, comme l'agent assermenté qui s'est déplacé à mon domicile aujourd'hui, me l'a indiqué.
Il s'agit de mon premier vote en tant que personne handicapée à mobilité réduite.
Cet agent me propose donc de demander " à quelqu'un d'aller voter pour moi"!
Je lui demande donc ce que l'on fait de mon droit au secret de l'isoloir, et il me dit, "QUAND ON EST HANDICAPÉE COMME VOUS, IL FAUT SAVOIR SE CONTENTER DE CE QUE L'ON VOUS OFFRE, ET C'EST DÉJÀ PAS MAL...".
Je suis scandalisée, blessée dans mon amour propre.

Il fallait que je vous dise mes amis, quel sort notre société réserve aux handicapés, aux personnes âgées, aux personnes déficientes...
LES ACCIDENTS DE LA VIE NE SONT PAS RÉSERVÉS AUX AUTRES, CELA PEUT AUSSI VOUS ARRIVER, DEMAIN, OU PAS.

=========================

 

Merci à toi Isabelle de rompre l’omerta qui se cache derrière la procédure des procurations.

 

Mes commentaires à chaud pour Isabelle :

  • Il y a encore beaucoup de travail à faire pour que l'humain reprenne la place qu'il devrait avoir... Etre au centre de notre société!

Courage à toi, du fond de ton fauteuil ton cri d'indignation c'est: "ce qui me frappe peut vous frapper vous ou ceux que vous aimez".


Il nous appartient, à nous les valides aujourd'hui de faire le maximum pour modifier les choses.

 

La réponse d’Isabelle : Isabelle Cid

Vos réponses, me donnent encore le courage nécessaire pour me battre pour faire reconnaître à la société civile que nous ne sommes pas le rebut de celle ci, que nous avons aussi des choses à lui apporter.
Je crois cependant que la grande crainte de regarder le handicap en face, est justement la peur que cela soit contagieux.

La contagion réside surtout en ceux qui se sentent "intouchables"...
La vie réserve bien des surprises, et heureusement souvent des bonnes.
Les accidents de la vie restent anecdotiques, mais d'anecdotes qu'on n'oublie pas, parce que c'est le corps qui s'en souvient.

 

Encore merci à toi Isabelle, ta tête et ton indignation vont beaucoup plus loin que NOUS ne pourrons marcher NOUS les valides.




23/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres