vie locale lagnieu

vie locale lagnieu

Dans la mauvaise direction

Merkel « mène l'Europe dans la mauvaise direction »

Rédaction en ligne

//www.lesoir.be/actualite/economie/2012-02-12/merkel-mene-l-europe-dans-la-mauvaise-direction-896709.php

 

dimanche 12 février 2012, 11:47

Le milliardaire américain George Soros préconise de « ranimer la conjoncture dans les Etats européens en crise par l'injection d'argent plutôt que de forcer les gouvernements à réaliser des économies ».

Merkel « mène l'Europe dans la mauvaise direction »

Belga

J'admire la chancelière Merkel pour sa capacité de leadership. Mais malheureusement, elle mène l'Europe dans la mauvaise direction », a déclaré le financier et philantrophe George Soros dans un entretien publié dimanche sur le site internet du magazine Der Spiegel.

Soros préconise de « ranimer la conjoncture dans les Etats européens en crise par l'injection d'argent plutôt que de forcer les gouvernements à réaliser des économies ». « Sinon nous répétons les erreurs qui ont plongé l'Amérique de 1929 dans la grande dépression. C'est ce qu'Angela Merkel ne comprend pas », affirme-t-il.

Face à la crise de 1929 aux Etats-Unis le président Franklin Roosevelt avait lancé en 1933 le « New Deal », une politique inspirée par l'économiste britannique John Keynes, marquée par une réforme du système bancaire et le lancement de grands travaux pour relancer l'économie américaine déprimée.

Selon l'hebdomadaire allemand, Soros ne partage pas non plus l'idée d'impliquer le Fonds monétaire international dans la gestion de la crise. « L'Europe devrait être capable de résoudre ses problèmes toute seule », estime-t-il.

Il juge que c'était une erreur d'octroyer des crédits d'aide à la Grèce seulement contre le paiement d'intérêts élevés. « C'est pour ça que le pays ne peut plus être sauvé aujourd'hui, et il arrivera la même chose à l'Italie si nous plaçons ce pays dans la camisole de force de paiements d'intérêts violents », prévient Soros.

Une faillite de la Grèce provoquerait d'après lui une escalade de la crise qui « pourrait mener à une ruée vers les guichets bancaires en Italie et en Espagne, et là l'Europe éclaterait ».

Soros s'attend malgré tout à un nouveau sauvetage d'Athènes par l'Europe, pour éviter un tel scénario.

(afp)



12/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres